AccueilFemmes muresLa 1ère double pénétration de la directrice

La 1ère double pénétration de la directrice

Agnès, 48 ans, directrice dans une agence bancaire dans le centre de la France, menait une existence sommes toutes assez banale et normale. Mariée, deux enfants, un mari avec une bonne situation, elle-même avait un bon poste et un jour, elle a flanché. En découvrant des échanges de sms entre son mari et une autre femme, apparemment plus jeune, elle s’est sentie trahie. Elle qui avait toujours été fidèle, vertueuse, aimante elle avait été bafouée. Son honneur de femme en a pris un sacré coup, était-elle encore à la hauteur, plaisait-elle toujours aux hommes ? Et Agnès a décidé qu’elle devait « se venger » ou tout du moins se prouver que le problème ne venait pas d’elle.


😛 Hey il y a ici une directrice d’hôtel en double pénétration avec deux employés !!


Un après-midi, deux hommes la pénétrèrent en même temps …

Elle a passé une annonce sur un site de rencontres discrètes pour infidèles, elle qui auparavant critiquait vertement et violemment les sites poussant à commettre le péché d’adultère, la voilà qui se retrouvait confrontée à la dure réalité des couples qui flanchent. Mais en recevant les messages des premiers hommes intéressés, elle a ressenti le frisson de la séductrice, le frisson de la femme qui réalisait qu’elle pouvait être désirée. Et un après-midi, elle a donné rendez-vous à deux hommes carrément. Notre belle mature ne sait pas pourquoi elle en a choisi deux, peut-être qu’inconsciemment, le fait de se faire prendre par deux hommes en même temps, être désirée deux fois plus, la confortait dans son sentiment qu’elle pouvait plaire à nouveau. Et la directrice de banque se retrouve coincée entre deux inconnus, en bas résilles, et en talons rouge vernis, telle une pute de luxe, notre salope va tenter sa première double pénétration. Totalement dépassée par les événements, Agnès s’abandonne et se laisse faire, offre sa chatte et son cul jusqu’alors réservés à un seul homme, le seul que notre femme trahie ait jamais eu et se retrouve dans la position inverse de la femme infidèle, de la pécheresse, de la garce, de la salope. Mais bizarrement après ce plan à 3 clandestin et sauvage, notre directrice n’a éprouvé aucune honte, ni remords. Non, elle a surtout éprouvé du plaisir, un plaisir intense et extrême jusqu’alors inconnu.

Laisse un commentaire 🗣

Please enter your comment!
Please enter your name here