Viviane, vieille bourgeoise amatrice de bites noires

Depuis longtemps, Viviane caresse le doux rêve de se taper de beaux blacks et de se faire partouzer par des noirs. C’est amatrice de bite noire a pris le goût de l’ébène depuis son voyage en Côte d’Ivoire. Au cours de ce séjour de villégiature, pas du tout orienté sexe au début, notre bourgeoise a fait la rencontre de beaux hommes bien noirs mais surtout bien monté. Et le discours suave, la tchatche facile, ils ont dragué cette vieille quinquagénaire et lui ont fait tourner la tête. Et depuis qu’elle a goûté au sexe de ces forces de la nature venant de la Terre Mère, Viviane ne peut plus s’en passer. Une fois revenue en France, notre vieille bourgeoise organise régulièrement des partouzes et des gangbang où elle est le centre d’intérêt de plusieurs étalons d’origine africaine. Autour d’un bon pastis, de quelques bières, on papote on discute et on se chauffe. Les mecs ont la main légère ou plutôt lourde, n’hésitant pas à caresser notre vieille mature dans toutes les zones les plus intimes. Viviane se laisse faire, avec un doigt dans la chatte et une langue sur le bout du téton qui durcit. Son corps Devient vite un objet de convoitises pour ces hommes assoiffé de chatte blanche.

Ces soirées partouze sont toujours les mêmes : on se bourre la gueule et on baise. Viviane ne ménage d’ailleurs jamais ses efforts. Elle doit toujours s’occuper de tailler des pipes tout en se faisant défoncer sa vieille chatte fripée par un gros braquemart très long et dur. Ces partouzes interraciales ne sont jamais de tout repos puisque notre quinquagénaire n’a plus les poumons et le cœur suffisamment solides pour endurer les assauts et des pénétrations sauvages de ses blacks énergiques.

Cependant, c’est toujours avec une joie non dissimulée que notre vieille bourgeoise manie des glands et suce ses amants avec délectation. Par exemple, elle adore poser ton gros cul sur la table de la cuisine et se faire sucer le clitoris en long et en large. D’ailleurs, les Africains apprécient son intimité poilue et naturelle, preuve d’une féminité occidentale à l’ancienne.

🍆 Voir les exploits de Renée, vieille bourgeoise qui suce un Noir.

Plus de salopes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *