Jacqueline, mature qui adore se faire partouzer

0
1034
Jacqueline bourgeoise aime partouzer 1
Inspection digitale et génitale.

Depuis qu’elle est divorcée, c’est un festival de bites dans la chatte de Jacqueline. C’est une bourgeoise mature de 44 ans, qui n’avait pas l’habitude de faire l’amour plus de une fois par mois se retrouve désormais à partouzer régulièrement.
Elle n’en demandait pas tant après sa rupture mais le moins que l’on puisse dire, c’est que notre mature est comblée. En effet, elle rattrape près de 20 ans de misère orgasmique, de détresse totale sur le plan sexuel. Pas d’orgasme mais surtout même pas un bon coup de bite de la part de son mari. Maintenant, notre salope enquille les bites par trois ou par quatre. Avec des blacks, des tos, des vieux que des mecs chauds du zizi. Le lieu : toujours un Etap Hotel miteux, chambre exigüe. Gros seins et chatte poilue au programme, les mecs se régalent de cette salope offerte volontairement.

On peut voir sur les quelques photos de contribution amateur que notre bourgeoise chaude à gros nichons s’en donnent à cœur joie dans des fellations goulues, des gorges profondes jusqu’à l’étouffement. D’autre part, elle aime  sucer et partouzer les yeux bandés. Juste l’imaginaire qui fonctionne et les sens en éveil. Et en vrai, ça permet de pas voir la gueule de certains de ses amants. Ils sont bien montés mais pas forcément agréables à regarder.

Mais y a que ça. Depuis qu’il a découvert la partouze, Jacqueline ne renonce jamais à se faire pénétrer les deux trous en même temps. Sa première double pénétration, les deux queues glissaient comme dans du beurre. Elle-même était surpris de la facilité avec laquelle elle s’est fait déchirer l’anus et la chatte en même temps. Il y avait peut-être quelque chose de prédestiné dans la chose. En effet, son corps, tellement en manque de plaisir, s’est montré tout à fait réceptif à cette pratique tabou mais doublement jouissive.

Laisse un commentaire 🗣

Please enter your comment!
Please enter your name here