Juliette chomeuse exhib veut baiser en bagnole

Pas facile quand on est chômeuse, dans une zone économique désertée par les investisseurs et qu’il faut en plus subvenir aux besoins du foyer monoparental dont on est la tête. C’est pourtant le dilemme de Juliette, maman chômeuse qui ne parvient pas à joindre les deux bouts. Cependant, notre jeune brune aux gros seins as de la ressource et elle va s’employer à tout faire à fin de ramener un peu de sous à la maison. Étant donné que la jeune femme n’est pas du genre pudique ou frileuse, qu’elle est même un peu coquine et grivoise, autant joindre l’utile à l’agréable. Vous devinez certainement la suite.

Un peu de prostitution et de plaisir

Juliette va donc se servir de ses charmes en contrepartie de quelques euros. Nous avons donc récolté quelques photos amateur plutôt sympa de la jeune chômeuse en mode baise exhib dans la voiture. Elle a trouvé sur Internet un mec un peu fétichiste qui avait envie de prendre des photos et tourner une vidéo amateur d’elle en échange de 350 €. Même Jacquie et Michel ne propose pas autant d’argent à ses amatrices. Alors Juliette a ainsi accepté de suivre son nouvel employeur dans la forêt, pas loin de son domicile. Nous n’avons que les photos de la séquence d’avant la baise et elles sont déjà très excitantes. On y voit Juliette, femme pulpeuse nue en train de faire la moue. Cette petite mine un peu boudeuse n’est que passagère parce qu’il faut un peu de temps afin de se mettre a l’aise . Elle écarte pourtant bien volontiers ses jambes afin de laisser voir une jolie chatte charnue et rasée prête à l’emploi. C’était un fantasme de femme pauvre de se faire baiser en bagnole. En effet, toutes ses copines de lycée l’abreuvaient d’histoires cocasses où elles se faisaient niquer sur le capot d’une voiture. Pourtant, elle n’avait jamais eu cette chance. Alors aujourd’hui, à 28 ans, Juliette rattrape le temps perdu et va pouvoir livrer en pâture ses gros seins et sa chatte en chaleur pour réaliser un fantasme et se faire un peu de pognon. On remarque d’ailleurs sur les deux dernières photos que Juliette a retrouvé le sourire alors qu’elle allonge son corps de femme nue, la fente déjà suintante de mouille, disposer pour se faire pénétrer dans l’exiguïté de la banquette arrière.


Plus de salopes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *