Clémence vide-couilles pour arabes

Clémence vide-couilles pour arabes

ClĂ©mence est une femme mariĂ©e, complĂštement insatisfaite avec son mari. Alors madame n’a rien trouvĂ© de mieux pour s’amuser que de devenir un vide-couilles pour des arabes. Elle le fait essentiellement parce que son mari est membre du Front National et qu’elle sait que ça le fera chier s’il apprend que madame se fait baiser par des rebeus. Notre française va trouver ses amants sur des sites de rencontres bien trash. Au dĂ©but, c’Ă©tait un jeu. Mais Ă  force de se faire partouzer et de se faire niquer par des mecs de banlieue, notre MILF brune a fini par aimer ça. Et vu que la situation empirait dans son couple, que son mari ne la touche plus, elle a trouvĂ© un refuge et un rĂ©confort auprĂšs de ses jeunes mecs. Elle avait pourtant les mĂȘmes points de vue politique que son mari. Mais vu comment ClĂ©mence jouit et se fait dĂ©foncer par ces rebeus, elle aurait tort d’ĂȘtre raciste. En effet, notre salope se retrouve dans des situations complĂštement ubuesques et indĂ©centes. Mais notre vide-couilles aime ça ! La fois oĂč elle a Ă©tĂ© la proie d’un gangbang dans une cave, ça Ă©tĂ© le summum.

Trou Ă  bites pour un gangbang dans une cave

L’apothĂ©ose de son statut de trous Ă  bites a lieu lors d’un gangbang dans une cave humide de la banlieue parisienne. Elle avait dĂ©jĂ  baisĂ© avec l’un des protagonistes. Un jour, celui-ci lui a proposĂ© d’ĂȘtre la femme de toutes les attentions. Cela a Ă©veillĂ© sa curiositĂ© et elle en a demandĂ© plus. Il s’agissait tout simplement de se faire partouzer par lui et quatre de ses copains dans une cave humide et crade. C’est idĂ©e l’a tout d’abord rebutĂ©e, mais Ă  bien y rĂ©flĂ©chir, elle a fini par trouver ça excitant. Être une chienne, soumise et sale, une esclave sexuelle et un vulgaire rĂ©ceptacle Ă  sperme, Cela l’a mise en transe. Elle s’est donc retrouvĂ©e entourĂ©e de cinq mecs, dans la pĂ©nombre et l’obscuritĂ© humide d’une cave. Tous ces pĂ©nis circoncis qu’elle devait branler et sucer en mĂȘme temps, elle a d’abord Ă©tĂ© dĂ©bordĂ©e mais a fini par prendre le rythme. Ces messieurs Ă©taient bien chauds et en totale Ă©rection de voir une salope française se faire sauter de la sorte. Par ailleurs, c’Ă©tait la premiĂšre fois que ClĂ©mence a Ă©tĂ© la proie d’un gangbang ou elle a pris des bites dans tous les sens. La cave n’Ă©tant pas le plus confortable pour faire l’amour, notre salope Ă©tĂ© obligĂ©e de se contenter de draps humides et de matelas sales en guise de support. Cela a durĂ© plus d’une heure. Au final, notre bourgeoise s’est reçu une avalanche de sperme sur les seins et sur la gueule tout en se faisant insulter.


Plus de salopes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *